La laïcité peut-elle dire humanité ?

laïcité et humanité

Plusieurs définissent la laïcité comme étant un athéisme qui vise à faire disparaitre de nos sociétés toutes formes de religion. D’autres disent que la laïcité est une vision « neutre » qui sépare le pouvoir de la religion, afin que tous les citoyens de n’importe quelle religion, communauté ou secte puissent cohabiter sans aucune contrainte. Pour d’autres, la laïcité est une mesure pour régler un compte avec une religion qu’ils considèrent intruse dans leurs sociétés, ou source de mauvais souvenir pour eux. Dans tous les cas, toutes ces conceptions risquent de nous faire oublier l’important de notre entité humaine qu’est l’humanité que tous les êtres humains se partagent sur terre.

Peut-on parler de laïcité humaniste ?

Pourtant la laïcité va au-delà de la neutralité et plaide pour des valeurs humanitaires plus universelles de liberté, tolérance, justice, entraide et autres engagements solidaires au service d’une citoyenneté équilibrée dans la paix et la prospérité.

Dans une société dite laïque, les véritables croyants, déistes ou  athées qui possèdent des visions évolutives et qui se respectent, sont ceux qui œuvrent pour l’ensemble de la société. Ils sont les véritables témoins des libertés, de la justice de la tolérance et de la solidarité et de la compassion. Ce n’est ni par quelques beaux discours bidons, ni par quelques signes religieux hypocrites que la vie sur terre va progresser et se transformer vers le meilleur du monde et des peuples qui y vivent.

La laïcité est le point de vue vers où convergent toutes les bonnes volontés pour dénoncer le mensonge, l’hypocrisie, l’intolérance, les inégalités et les injustices dans les zones les plus fragiles et les  plus démunis de la société.  Des principes humanitaires qui visent le respect des droits des personnes et des peuples, pour que la justice et les égalités puissent toucher tous les humains sur terre et que la vérité cesse d’être déformée et manipulée par les médias pour des fins politiques. La laïcité est ainsi un ferment qui unit et engage l’ensemble des citoyens, un catalyseur qui dénonce et qui démasque les mauvaises fois qui se couvrent derrière elle, en vue de réaliser leur idéologie insane.

Autre réflexion :  La laïcité est-elle un idéal pour tous ?

La laïcité est le contraire de la religion ?

La laïcité n’a jamais été le contraire d’une religion quelconque, elle protège par contre les libertés religieuses et leur droit d’exister et de pratiquer leurs cultes. Elle les appelle aussi à œuvrer en tout état de conscience, de repenser et œuvrer en faveur d’une humanité qui souffre dans la chaire et qui vit les douleurs des ségrégations et de l’enfantement.

Comme l’observait l’apôtre Jacques, « Toi, tu as la foi, et moi, j’ai les œuvres ? Montre-moi ta foi sans les œuvres ; moi, c’est par les œuvres que je te montrerai ma foi. » (Jc. 2, 18) ; Il est salutaire que les non croyants et les athées découvrent le vrai sens de l’humanisme, que  les religions redécouvrent la foi qui prêche au service de l’humanité et que nous tous agissons au nom de la laïcité pour le véritable humanisme auquel nous sommes tous conviés d’agir.